0041 27 723 60 15 infopct@netplus.ch

TÉMOIGNAGES
La caméra d’Anne Gonthier peint les retrouvailles touchantes entre un père loufoque et un fils aigri. La beauté du lapiaz capturé dans une magnifique photographie donne à cette ode à la vie un cadre parfait, entre réalité physique et errance vers l’au-delà. Le duo Jean-Pierre Gos – Stefan Kollmuss est  excellent.
Nous rentrons du cinéma: c’est fort, c’est beau, c’est émouvant, mais jamais mièvre. Bravo, quel talent, quels bons et beaux acteurs ! Et que ça fait du bien d’avoir la larme à l’oeil pour de bonnes et profondes raisons.


Immense plaisir – et l’impression d’être « chez soi », avec sa famille, à parler de choses graves et belles, à rire, à s’émerveiller du monde… comme, d’ailleurs, cela arrive rarement avec les siens, justement!
« Deux jours avec mon père » est un film qui donne à aimer, qui donne à voir, qui suscite le désir d’aimer contre la maladie, la vieillesse et la mort, dans la jeunesse éternelle du monde.
L’écriture est belle et l’image magnifique. Le film devient un poème à ce père emblématique, à cet être humain dont la voix va disparaître.
Ce film est magnifique ! L’histoire est belle, les personnages tellement touchants. Que dire de Pipo et de Federer ?!!! Les paysages et la musique extraordinaires. Nous sommes ressortis tout « remués ». Chacun devrait avoir le privilège de pouvoir partager deux jours avec un être cher qui est sur le départ. Quel cadeau !
J’ai adoré ce film pour sa finesse émotionnelle dans la relation familiale, la part des blessures, du rêve, du lien, des cadeaux de la vie, et l’immense beauté du Sanetsch.